Incidence 8, Figures de Moïse dans la philosophie politique

La perspective adoptée par Incidence à la suite des travaux de l’égyptologue allemand Jan Assmann consiste à aborder Moïse non pas comme une figure de l’histoire, mais comme une figure de la mémoire. Moïse y est le nom d’un complexe de souvenirs, déformés dans les textes, refoulés dans les marges de la culture, mais qui reviennent hanter la mémoire de l’Occident et qui parcourent toute l’histoire de sa philosophie politique. Si l’on accepte cette hypothèse, il devient possible d’affronter l’énigme de l’institution d’un peuple, sans terre et sans chef, confronté aux persécutions, qui a su pourtant se maintenir dans l’histoire par la seule force de ses lois. S’intéresser aux figures de Moïse, c’est donc, par un travail singulier de lecture, se rendre attentifs à la dimension inconsciente de notre tradition théologico-politique.

Sommaire

Introduction / Chalier, Jonathan —

Jan Assmann. Distinction Mosaïque et violence religieuse / Bernstein, Richard J. —

L’hypothèse du meurtre de Moïse / Bruno Karsenti —

Le Moïse de Rousseau : législateur archétype ou atypique ? / Bernardi, Bruno —

Nietzsche et « le peuple le plus fatal de l’histoire universelle » / Cohen-Halimi, Michèle —

Moïse, figure politique ? Nouage et dénouage du théorique et du pratique dans la philosophie juive médiévale / Lemler, David —

Les Moïse de Lyotard / Sfez, Gérald —

Entretien avec Jan Assman.

Revue Incidence
224 pages
prix: 22 €
paru le 18 Octobre 2012
isbn: 978-2-86645-786-0