Incidence 3, Le surmoi, genèse politique

La revue Incidence s’interroge dans sa troisième livraison sur la nature de l’obéissance, au point aveugle où l’obligation et la contrainte se rencontrent. Pour cela, elle propose d’étudier le rôle de la conjoncture historique et politique dans l’évolution de la conceptualisation freudienne. Cette dernière passe de la notion de l’idéal du moi, qui relève d’une problématique psychologique de l’identification, à celle du surmoi, qui relève d’une problématique juridique de la culpabilité. Dans son article, Étienne Balibar fait l’hypothèse que la source principale de cette transformation serait le débat de 1922 entre Freud et Kelsen. En explorant la question de l’obéissance, le dossier s’efforce de restituer le contexte théorique et historique de ce débat et ainsi d’éclairer les rapports de la psychanalyse et de la politique sur un problème précis.

Sommaire

Le politique, un ordre transgressif / Ogilvie, Bertrand —

Freud et Kelsen, 1922. L’invention du Surmoi / Balibar, Étienne —

Communauté introuvable, inéluctable contrainte. Le Freud de Kelsen / Herrera, Carlos Miguel —

Kelsen, l’autre « Kelsen » et les fictions / Marí, Enrique —

Entre Weber et Freud : questions de modernité, modernités en question / Macherey, Pierre —

Le concept d’État et la psychologie sociale. Comportant en particulier un examen de la théorie freudienne des foules / Kelsen, Hans —

Le concept juridique et le concept sociologique de l’État. Étude critique du rapport entre l’État et le droit / Kelsen, Hans —

Hans Kelsen. Vie et oeuvre / Métall, Rudolf A. —

Contribution à la psychologie de la révolution : la société sans père / Federn, Paul.

Revue Incidence
prix: 22 €
paru le 5 Septembre 2009
isbn: 978-2-86645-715-0